AstraZeneca et Daiichi visent une approbation pan-tumorale

Enhertu, un ADC ciblant HER2, pourrait être approuvé par la FDA pour toutes les tumeurs solides HER2-positives

AstraZeneca et Daiichi Sankyo sollicitent l’approbation de la FDA pour Enhertu, un ADC ciblant la protéine HER2, pour toute tumeur solide exprimant cette protéine.

AstraZeneca et Daiichi Sankyo ont annoncé lundi que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis examinait leur demande d’approbation d’Enhertu, un médicament conjugué anticorps-médicament (ADC), pour toute tumeur solide exprimant la protéine HER2.

AstraZeneca et Daiichi soumettent une demande d’approbation pan-tumorale pour Enhertu

La demande d’approbation d’AstraZeneca et Daiichi est basée sur les résultats d’un essai clinique de phase 3, qui a montré qu’Enhertu était efficace pour traiter les patients atteints de tumeurs solides avancées exprimant HER2. Dans l’essai, Enhertu a prolongé la survie sans progression (SSP) des patients de 4,6 mois par rapport au traitement standard.

L’approbation pourrait ouvrir de nouvelles perspectives pour les ADC

L’approbation d’Enhertu pour une indication pan-tumorale serait une étape importante pour le développement des ADC. Les ADC sont une classe de médicaments ciblés qui ont le potentiel de révolutionner le traitement du cancer. Ils sont conçus pour délivrer une toxine aux cellules tumorales, tout en épargnant les tissus sains.

Enhertu est le premier ADC à être étudié dans un essai « panier »

Enhertu est le premier ADC à être étudié dans un essai « panier ». Dans cet essai, le médicament a été administré à des patients atteints de tumeurs solides avancées exprimant la protéine HER2, quel que soit le type de cancer. Les résultats de l’essai ont montré qu’Enhertu était efficace dans le traitement d’une grande variété de cancers, y compris les cancers du sein, du poumon, de l’estomac et de l’intestin grêle.

Le médicament pourrait devenir le premier ADC à obtenir une approbation pan-tumorale

Si elle est approuvée, la demande d’AstraZeneca et Daiichi serait une première pour un ADC. Elle permettrait à Enhertu d’être utilisé pour traiter une grande variété de cancers, y compris les cancers du sein, du poumon, de l’estomac et de l’intestin grêle.

L’approbation d’Enhertu pour une indication pan-tumorale serait un développement majeur pour AstraZeneca et Daiichi, ainsi que pour le domaine de l’oncologie. Elle pourrait ouvrir la voie à l’approbation d’autres ADC pour une utilisation dans une variété de cancers.

Bouton retour en haut de la page