Les start-up françaises démarrent 2024 avec 780 millions d’euros levés en janvier

Les start-up françaises ont levé 780 millions d'euros en janvier 2024, un montant atteint en 69 opérations

Ce début d’année s’inscrit dans la continuité de la tendance observée en fin 2023, avec des secteurs clés comme les mobilités, la Medtech et le Web3 qui attirent les investisseurs.

Un début d’année dynamique

Après un an 2023 marqué par une baisse des levées de fonds, les start-up françaises semblent amorcer une reprise en ce début d’année. Le montant levé en janvier 2024 est en effet comparable à celui de décembre 2023 (827 millions d’euros).

69 opérations pour 780 millions d’euros

Le dynamisme de ce début d’année se traduit également par le nombre d’opérations réalisées. 69 tours de table ont été nécessaires pour atteindre les 780 millions d’euros levés, indiquant un intérêt soutenu des investisseurs pour les jeunes pousses françaises.

Mobilités, medtech et Web3 : les secteurs en vogue

L’analyse des levées de fonds par secteur révèle que les mobilités, la Medtech et le Web3 se distinguent comme les domaines les plus attractifs pour les investisseurs en ce début d’année.

  • Mobilités: Les start-up qui proposent des solutions innovantes pour la mobilité urbaine et durable, comme les vélos et trottinettes électriques, attirent les capitaux.

  • Medtech: Le secteur des technologies médicales, porté par l’essor de la e-santé et des solutions de biotechnologie, continue de susciter un fort intérêt.

  • Web3: Les technologies liées à la blockchain et au Web décentralisé, comme les NFT et la finance décentralisée, constituent un domaine d’investissement prometteur.

Perspectives pour 2024

Si le début d’année est encourageant, il est encore trop tôt pour tirer des conclusions hâtives sur la performance du marché en 2024. Les prochains mois seront déterminants pour confirmer la tendance et évaluer l’impact de facteurs tels que l’évolution du contexte économique et géopolitique.

Bouton retour en haut de la page