Akili cédée pour 34 millions de dollars : une nouvelle ère pour les thérapies digitales

La vente d'Akili pour 34 millions de dollars et sa fusion avec Virtual Therapeutics marquent une étape importante dans le secteur des thérapies digitales.

Le secteur des thérapies digitales connaît une transformation majeure avec l’annonce de la vente d’Akili pour 34 millions de dollars. Akili, pionnier dans le développement de jeux vidéo thérapeutiques pour le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH), fusionnera avec Virtual Therapeutics, une société spécialisée dans les produits de réalité virtuelle pour le bien-être mental au travail. Cette fusion marque une étape importante dans le paysage des technologies de la santé numérique.

L’ascension et les défis d’Akili

Pionnier des thérapies digitales

Akili a été l’une des premières entreprises à développer des applications sur ordonnance, connues sous le nom de thérapies digitales, qui ont reçu l’agrément de la FDA et sont couvertes par les assureurs. Basée à Boston, Akili a franchi une étape cruciale lorsqu’elle a obtenu une autorisation de commercialisation de novo pour son jeu destiné aux enfants afin d’améliorer les symptômes du TDAH, appelé EndeavorRx. Ce jeu a été salué comme une innovation majeure dans le traitement du TDAH.

Défis financiers et restructuration

Malgré cette avancée, Akili a eu du mal à convaincre les payeurs de couvrir son produit. La société est entrée en bourse via une fusion avec une société d’acquisition à vocation spéciale en 2022, mais a reçu un avis de radiation du Nasdaq en octobre et ses actions se sont échangées en dessous de 1 dollar depuis le début de 2024.

En janvier 2023, Akili a réduit près d’un tiers de son personnel et a procédé à une nouvelle série de licenciements plus tard dans l’année. En septembre, l’entreprise a annoncé une restructuration de ses activités, renonçant à se concentrer sur les prescriptions. Akili a commencé à vendre une version en vente libre de son traitement pour adultes contre le TDAH, grâce aux flexibilités pandémiques sur certains produits de santé numérique, et prévoyait de demander l’autorisation de la FDA pour vendre les versions pour adultes et pédiatriques en vente libre.

Revenus et pertes

Le produit en vente libre a généré plus de revenus pour Akili que la version sur ordonnance, mais les dépenses de l’entreprise ont continué à dépasser ses gains. En 2023, Akili a réalisé un chiffre d’affaires de 1,7 million de dollars, dont 1,2 million provenant d’EndeavorOTC et 523 000 dollars d’EndeavorRx. Cependant, la société a enregistré une perte nette de 59,5 millions de dollars l’année dernière.

En avril, Akili a supprimé 46 % de ses effectifs, y compris ses équipes de marketing et de relations médicales, et a commencé à explorer des alternatives stratégiques. Elle a également conclu un accord avec la société pharmaceutique japonaise Shionogi pour annuler une dette de 5 millions de dollars et payer 10,5 millions de dollars à l’avance pour une version d’EndeavorRx vendue au Japon en échange de l’élimination des paiements de redevances et des paiements d’étapes futurs.

La fusion avec Virtual Therapeutics

Un nouvel espoir pour les thérapies digitales

Virtual Therapeutics fera une offre publique d’achat de 43 cents par action pour acquérir Akili. Basée à Kirkland, dans l’État de Washington, Virtual Therapeutics développe des produits de réalité virtuelle pour le bien-être mental sur le lieu de travail. Cette acquisition devrait se conclure au troisième trimestre, sous réserve de certaines conditions. Virtual Therapeutics doit lancer l’offre avant le 3 juin. L’accord a été approuvé par les conseils d’administration des deux entreprises.

Avantages stratégiques de la fusion

La fusion entre Akili et Virtual Therapeutics présente des avantages stratégiques importants pour les deux entreprises. En combinant leurs technologies et leurs expertises, elles seront mieux placées pour développer des solutions de santé numérique innovantes qui répondent aux besoins croissants du marché. La réalité virtuelle de Virtual Therapeutics et les thérapies digitales d’Akili pourraient créer des synergies puissantes, améliorant les résultats pour les patients et élargissant l’accès aux traitements.

L’avenir des thérapies digitales

L’essor des thérapies digitales

Les thérapies digitales représentent un domaine en pleine expansion dans le secteur de la santé. Elles offrent des solutions innovantes pour traiter une variété de conditions, allant des troubles mentaux aux maladies chroniques. Avec l’approbation des autorités réglementaires et la couverture par les assureurs, ces thérapies deviennent de plus en plus accessibles et acceptées.

Défis et opportunités

Cependant, les entreprises de thérapies digitales comme Akili doivent surmonter plusieurs défis pour réussir. Convaincre les payeurs de couvrir ces traitements reste un obstacle majeur. De plus, les entreprises doivent démontrer l’efficacité clinique et le rapport coût-efficacité de leurs produits pour gagner la confiance des professionnels de la santé et des patients.

Le rôle de la réglementation

La réglementation joue un rôle crucial dans l’adoption des thérapies digitales. L’approbation par la FDA et d’autres organismes de réglementation est essentielle pour garantir la sécurité et l’efficacité des produits. Les flexibilités pandémiques ont permis une adoption plus rapide de certaines thérapies digitales, mais il est crucial de maintenir des normes élevées de qualité et de sécurité à mesure que le marché évolue.

La vente d’Akili pour 34 millions de dollars et sa fusion avec Virtual Therapeutics marquent une étape importante dans le secteur des thérapies digitales. Cette fusion combine les forces des deux entreprises pour créer une entité de santé numérique plus grande et plus diversifiée, capable de répondre aux besoins croissants du marché. Les défis financiers et réglementaires subsistent, mais les opportunités pour les thérapies digitales sont vastes et prometteuses.

Bouton retour en haut de la page