Cyberattaques et données de santé : comment les pharmaciens peuvent se protéger ?

L'Ordre et d'autres organismes proposent des outils et des ressources pour les aider à se prémunir de ces risques.

Face à la recrudescence des cyberattaques dans le secteur de la santé, les pharmaciens doivent se former et adopter des mesures pour protéger les données sensibles de leurs patients.

Le secteur de la santé, cible privilégiée des cybercriminels

La cybercriminalité s’attaque de plus en plus au secteur de la santé, mettant en danger la sécurité des données personnelles des patients. Les pharmaciens, en tant que maillons essentiels de la chaîne de soins, doivent se mobiliser pour contrer cette menace grandissante.

Les hôpitaux, les laboratoires d’analyses médicales et les officines de pharmacie sont tous exposés aux risques de cyberattaques. Les hackers exploitent diverses failles pour s’introduire dans les systèmes informatiques, bloquer l’accès aux données, exiger des rançons ou encore pirater les informations sensibles pour les revendre sur le dark web.

Menaces et vulnérabilités : les pharmaciens en première ligne

Les officines, de plus en plus digitalisées et connectées, constituent des cibles potentielles pour les cybercriminels. Les vols de données, les ransomwares et les intrusions via des logiciels malveillants sont autant de dangers auxquels les pharmaciens doivent faire face.

La sensibilisation aux risques et l’adoption de bonnes pratiques d’hygiène informatique sont essentielles pour se prémunir des cyberattaques. L’Ordre National des Pharmaciens propose des ressources et des formations pour aider les professionnels à renforcer la sécurité de leurs systèmes d’information.

Accompagnement et ressources disponibles pour les pharmaciens

  • Fiche « Protection des données de santé » sur le site DQO
  • Guide « Le pharmacien d’officine et la protection des données personnelles » publié par l’Ordre et la CNIL
  • Mémento de sécurité informatique et fiches réflexes de l’ANS
  • Solutions d’accompagnement proposées par des opérateurs privés

La protection des données de santé est une responsabilité partagée. En se formant et en s’adaptant aux exigences du numérique, les pharmaciens peuvent jouer un rôle crucial dans la lutte contre les cyberattaques et garantir la sécurité des informations sensibles de leurs patients.

Bouton retour en haut de la page