Étude SEPARATE : Capteur d’impédance pour la détection des tissus dans la maladie artérielle périphérique

Un nouveau chapitre s'ouvre dans la recherche sur la maladie artérielle périphérique (MAP) avec l'étude SEPARATE, qui évalue l'efficacité du capteur CSGS pour la différenciation des tissus impliqués.

Le Clotild® Smart Guidewire System (CSGS) : une technologie prometteuse pour la MAP

Initialement développé pour des applications neurovasculaires, le CSGS sera utilisé dans l’étude SEPARATE pour son potentiel à :

  • Différencier les tissus artériels des membres inférieurs
  • Compléter les procédures angiographiques conventionnelles
  • Réaliser des mesures électrophysiologiques spécifiques dans les vaisseaux sanguins périphériques

Critères de participation et méthodologie rigoureuse

L’étude SEPARATE cible des patients adultes souffrant d’occlusions artérielles aiguës et chroniques des membres inférieurs, éligibles pour des procédures interventionnelles endovasculaires.

Des critères d’inclusion et d’exclusion précis garantissent la cohérence et la pertinence des données collectées.

Un plan d’étude unique :

  • Tous les participants reçoivent le traitement expérimental avec le CSGS.
  • Les mesures primaires et secondaires évaluent la capacité du système à différencier les tissus impliqués dans la MAP.

Vers de nouvelles perspectives dans le diagnostic et le traitement de la MAP

Les résultats de l’étude SEPARATE fourniront des informations cruciales sur l’efficacité du CSGS pour la détection des tissus artériels périphériques.

L’utilisation de techniques d’apprentissage automatique pour analyser les données ouvre des perspectives prometteuses pour :

  • Améliorer le diagnostic précoce de la MAP
  • Développer des traitements personnalisés
  • Optimiser les interventions endovasculaires

Un design d’étude pragmatique pour une évaluation préliminaire

L’étude SEPARATE adopte un design de faisabilité non randomisé, avec un maximum de 30 patients inclus. Ce choix pragmatique permet d’évaluer l’efficacité et la faisabilité du CSGS dans un contexte clinique réel, avant de lancer des essais cliniques plus vastes et randomisés.

Des données préliminaires essentielles pour éclairer les prochaines étapes

Les résultats de l’étude SEPARATE, bien que provenant d’une cohorte restreinte, fourniront des données préliminaires essentielles pour :

  • Déterminer la faisabilité de l’utilisation du CSGS pour la détection des tissus dans la MAP
  • Identifier les principaux défis et obstacles à surmonter
  • Affiner le design d’études cliniques ultérieures

L’étude SEPARATE représente une avancée significative dans la recherche sur la MAP et pourrait avoir un impact majeur sur les futures stratégies de traitement de cette maladie courante.

Bouton retour en haut de la page