Évolution de l’épidémie de mpox en France : une légère augmentation des cas depuis juillet 2023

L'épidémie de mpox en France a connu une nette baisse du nombre de cas depuis fin 2022. Cependant, on observe une légère augmentation depuis juillet 2023.

L’épidémie de mpox en France a débuté en mai 2022. Depuis, le nombre de cas a considérablement augmenté, atteignant un pic de 4 975 cas en 2022. Cependant, le nombre de cas a ensuite diminué, passant à 48 cas entre le 1er janvier et le 14 décembre 2023.

Épidémie de mpox : un bilan mondial

Au niveau mondial, l’OMS a rapporté un total de 92 783 cas confirmés de mpox entre le début de l’épidémie et le 30 novembre 2023. Après une nette baisse du nombre de cas au niveau mondial depuis fin 2022, on observe une légère augmentation depuis juillet 2023.

En France, les cas de mpox se concentrent principalement chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH). En 2022, plus de 95 % des cas concernaient des HSH.

Réponse de Santé publique France

Dès fin mai 2022, Santé publique France a mobilisé son dispositif Sexosafe pour alerter la population HSH et diffuser des messages de prévention ciblés à son attention. Dans le cadre d’un plan de communication gradué, deux campagnes portant sur le repérage des symptômes et la promotion de la vaccination ont été diffusées du 9 juin 2022 au 30 septembre 2022.

Étude sur les cas de mpox en France

Une étude publiée ce mois-ci dans Eurosurveillance portant sur les cinq premiers mois de cette épidémie permet de décrire les cas de mpox et fournit, pour un sous-ensemble de cas d’hommes âgés de 15 ans et plus, des informations permettant de repérer les changements des profils de comportement sexuel à mesure que l’épidémie progressait.

L’épidémie de mpox en France semble se stabiliser, mais il est important de rester vigilant. La vaccination est recommandée pour les personnes les plus à risque, notamment les HSH.

Bouton retour en haut de la page