Infirmiers libéraux en colère : mobilisation pour une revalorisation et une meilleure reconnaissance

Le 19 mars 2024, des infirmiers libéraux ont manifesté dans toute la France pour exiger une revalorisation de leurs tarifs

Le 19 mars 2024, des infirmiers libéraux ont manifesté dans toute la France pour exiger une revalorisation de leurs tarifs et une meilleure prise en compte de la pénibilité de leur travail. Cette mobilisation, initiée par le Collectif des infirmiers libéraux en colère, a été relayée par deux des trois syndicats représentatifs du secteur.

Les infirmiers libéraux expriment un mécontentement profond face à des conditions de travail difficiles et une rémunération jugée insuffisante. Ils dénoncent notamment des tarifs qui n’ont pas été revalorisés depuis plus de dix ans, une charge administrative importante, des amplitudes horaires de travail extensibles et un manque de reconnaissance de la pénibilité de leur métier.

Infirmiers libéraux en colère : mobilisation pour une juste reconnaissance

Le Collectif des infirmiers libéraux en colère exige une revalorisation des tarifs de 30%, la prise en compte de la pénibilité de leur travail, une simplification des démarches administratives et une meilleure reconnaissance de leur expertise.

Le ministère de la Santé a pris au sérieux la colère des infirmiers libéraux. Agnès Buzyn a annoncé l’ouverture de négociations avec les syndicats du secteur. La ministre a également promis de prendre des mesures pour simplifier les démarches administratives et améliorer la reconnaissance de la profession.

L’issue de la mobilisation des infirmiers libéraux reste incertaine. Les négociations avec le gouvernement s’annoncent difficiles. Cependant, la forte mobilisation du 19 mars montre que la profession est déterminée à obtenir des améliorations concrètes.

Bouton retour en haut de la page