L’engorgement des soins de santé : Comment le blocage des lits entrave l’efficacité des hôpitaux et comment les outils de communication modernes peuvent être la solution ?

La collaboration entre les soignants, l'administration et le personnel de soutien est essentielle pour une circulation efficace des patients.

Personne n’aime séjourner à l’hôpital. Les patients aspirent à rentrer chez eux le plus vite possible. D’ailleurs, c’est aussi l’objectif des hôpitaux – ou de les orienter vers l’étape suivante de leur prise en charge. Un départ rapide favorise le rétablissement des patients et la santé financière de l’hôpital, qui a besoin d’assurer un flux optimal des patients à travers le système, de l’admission jusqu’à la sortie. La collaboration entre les soignants, l’administration et le personnel de soutien est essentielle pour une circulation efficace des patients.

Le blocage des lits : un obstacle majeur

Malheureusement, ce processus fluide est rarement atteint. Le système de santé est confronté à un goulet d’étranglement critique : le « blocage des lits ». Ce phénomène se produit lorsque des patients médicalement stables et prêts à partir restent hospitalisés en raison de facteurs extérieurs à leur état de santé. Ces retards de sortie peuvent être causés par des documents de décharge incomplets, une rupture de communication avec l’établissement d’accueil, une ordonnance de médicament ou d’examen de dernière minute, ou d’autres problèmes de coordination interne qui empêchent la libération d’un lit.

Lorsque la communication repose sur un patchwork de messages, d’appels téléphoniques, de courriels et d’autres méthodes disparates, il règne un manque de transparence et de responsabilisation, ce qui permet facilement au personnel de tergiverser sans réelle urgence. C’est souvent le cas des infirmières surchargées et épuisées, car l’arrivée de nouveaux patients alourdit leur charge de travail. Le transport est également un facteur fréquent de retard, car il peut tout simplement être indisponible, même pour des choses apparemment simples comme amener un fauteuil roulant dans la chambre du patient.

Sur le même thème : Hôpital de Castelnaudary : modernisation de l’imagerie médicale et des urgences

Les lourdes conséquences du blocage des lits

Les répercussions du blocage des lits sont malheureusement vastes.

Le coût de la congestion

Le blocage des lits est causé par une multitude de retards, de dysfonctionnements et de confusions qui entravent la collaboration efficace entre le personnel et les services. Nous avons inventé le terme « gaspillage de collaboration » pour décrire ces activités car, même si elles semblent isolées (un dysfonctionnement ici, un retard là), elles font partie du même tissu opérationnel. Le temps, l’argent, les compétences du personnel et bien d’autres ressources sont gaspillés lorsque le flux des patients stagne.

Le blocage des lits peut affecter tous les aspects de l’expérience de soins : dégradation de la qualité des soins aux patients, aggravation de l’épuisement professionnel des infirmières et des médecins, et graves répercussions financières pour l’hôpital. Un rapport récent de la Massachusetts Health and Hospital Association dresse un tableau sombre. La pénurie de personnel et les séquelles persistantes de la pandémie créent d’importants blocages lors du transfert des patients vers les établissements de soins post-aigus.

Un cercle vicieux pour les patients et les finances

Les retards de sortie d’hôpital peuvent avoir de multiples conséquences négatives sur les soins aux patients. Une hospitalisation prolongée peut les exposer à un risque plus élevé d’infections nosocomiales, de manque de sommeil et d’autres problèmes physiques, ce qui peut encore prolonger leur séjour. Le manque de lits disponibles perturbe également le flux des patients, surcharge les services d’urgence et épuise le personnel, ce qui accentue l’épuisement professionnel des cliniciens et le risque d’erreurs médicales. Ces retards causent de l’inconfort aux patients et aux familles, et mettent à rude épreuve les ressources et les finances des hôpitaux.

Le faible niveau d’effectifs dans les hôpitaux exacerbe le gaspillage de collaboration et crée un cercle vicieux financier. Avec moins de personnel, les hôpitaux ne peuvent pas traiter autant de patients, ce qui entraîne une perte de revenus. De plus, les retards de sortie dus aux pénuries de personnel réduisent encore les marges bénéficiaires, même pour les patients qu’ils voient.

Cette hausse des coûts des soins et cette baisse du volume des patients mettent encore plus à mal les finances déjà fragilisées des hôpitaux. Des données de l’État de New York révèlent un coût stupéfiant : les retards de sortie ont entraîné une perte collective de 169 millions de dollars pour 52 hôpitaux en seulement trois mois. Les saisons de pointe aggravent la situation, avec des pics d’hospitalisations observés, notamment dans le contexte des défis persistants posés par les cas de Covid-19, de grippe et de virus respiratoire syncytial (VRS).

L’impact du blocage des lits s’étend au-delà des hôpitaux. Les patients et leurs familles subissent les conséquences de retards inattendus, notamment l’anxiété, le stress et les perturbations de la vie quotidienne. Les communautés sont également touchées, car la pénurie de lits d’hôpital peut retarder l’accès aux soins pour d’autres personnes qui en ont besoin.

Sur le même thème : Coudekerque-Branche : un nouvel hôpital privé à la pointe de la technologie médicale

La solution : des outils de communication modernes pour débloquer la situation

Heureusement, il existe une solution claire et efficace pour endiguer le blocage des lits et ses conséquences néfastes : la mise en place d’outils de communication modernes et intégrés. Ces plateformes centralisées permettent d’abandonner le patchwork inefficace de messages disparates et de passer à un système transparent et en temps réel.

Les avantages des outils de communication modernes

  • Amélioration de la collaboration et du flux d’informations : une plateforme unique permet à tous les acteurs impliqués dans le processus de sortie (soignants, personnel administratif, services de transport) de communiquer et de collaborer efficacement. Les informations relatives au patient, y compris les documents de décharge et les ordonnances, sont centralisées et facilement accessibles à tous.
  • Visibilité accrue et responsabilisation : la plateforme fournit une vue d’ensemble en temps réel de l’état de chaque patient et des tâches en cours. Cela permet d’identifier rapidement les goulets d’étranglement et de prendre des mesures correctives.
  • Alertes et notifications automatisées : des alertes peuvent être configurées pour avertir automatiquement le personnel des tâches en retard ou des problèmes potentiels, garantissant que les retards soient minimisés.
  • Amélioration de la satisfaction des patients et du personnel : en rationalisant le processus de sortie et en réduisant les retards, les outils de communication modernes contribuent à une meilleure expérience pour les patients et le personnel. Les patients peuvent rentrer chez eux plus rapidement, et le personnel est moins susceptible d’être submergé et frustré.

Un investissement rentable

L’investissement dans des outils de communication modernes peut sembler superflu face aux contraintes budgétaires actuelles des hôpitaux. Cependant, les avantages à long terme sont indéniables. En réduisant le blocage des lits et en améliorant l’efficacité opérationnelle, ces outils peuvent générer des économies substantielles. De plus, ils contribuent à améliorer la qualité des soins aux patients et la satisfaction du personnel, deux aspects essentiels pour la pérennité d’un établissement de santé.

La modernisation de la communication est une étape cruciale pour débloquer le système de santé et lui permettre de fonctionner à son plein rendement. En adoptant des outils intégrés et collaboratifs, les hôpitaux peuvent améliorer le flux des patients, réduire les coûts et, surtout, offrir des soins de meilleure qualité à leurs patients.

Bouton retour en haut de la page