StemInov et le CHRU de Nancy : une nouvelle ère pour les biothérapies et la bioproduction

Le projet SESAME1, piloté par StemInov et soutenu par le CHRU de Nancy, se prépare à révolutionner les thérapies cellulaires.

StemInov et le Centre Hospitalier Régional Universitaire de Nancy ont récemment obtenu un financement de 5,2 millions d’euros dans le cadre de l’appel à projets « Innovations en Biothérapies et Bioproduction » de France 2030. Ce financement vise à développer la première plateforme industrielle de bioproduction GMP (Bonnes Pratiques de Fabrication), clinique, de cellules souches mésenchymateuses issues du cordon ombilical. Le projet SESAME1, piloté par StemInov et soutenu par le CHRU de Nancy, se prépare à révolutionner les thérapies cellulaires pour les pathologies inflammatoires et auto-immunes.

Une avancée majeure dans le traitement des pathologies inflammatoires et auto-immunes

Les cellules souches mésenchymateuses issues du cordon ombilical présentent un fort potentiel thérapeutique dans le traitement des pathologies inflammatoires et auto-immunes. Elles possèdent des propriétés anti-inflammatoires, antibactériennes et de régénération tissulaire qui ont été démontrées dans de nombreux essais cliniques.

Le candidat médicament le plus avancé de StemInov, WhartSep®, est actuellement en phase I/IIa pour le traitement de la pneumonie sévère évoluant vers le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA). Les fonds alloués par France 2030 permettront la construction d’une plateforme industrielle de bioproduction GMP à grande échelle de CSM-GW en 3 dimensions (3D) sur micro-porteurs et en bioréacteur. Cette plateforme permettra de produire les cellules nécessaires à l’essai clinique First-in-Human de WhartSep® dans le traitement du SDRA et de développer un test compagnon pour identifier les patients susceptibles de répondre au traitement.

Les enjeux et défis de la bioproduction GMP

Garantir la qualité et la sécurité

La production de cellules souches pour des applications cliniques nécessite des standards de qualité et de sécurité extrêmement élevés. La plateforme GMP développée par StemInov et le CHRU de Nancy répond à ces exigences en mettant en place des processus de production rigoureux et en assurant un contrôle qualité strict. Cela inclut l’utilisation de bioréacteurs pour la culture cellulaire en 3D, ce qui permet de maintenir l’intégrité et les propriétés thérapeutiques des cellules.

Répondre aux exigences réglementaires

La conformité aux réglementations en vigueur est un défi majeur pour la production de thérapies innovantes. La collaboration avec le CHRU de Nancy et l’Intégrateur Biothérapie Bioproduction MTInov permet à StemInov de bénéficier de l’expertise et des infrastructures nécessaires pour se conformer aux normes GMP. Cela est crucial pour garantir la sécurité et l’efficacité des produits destinés aux essais cliniques et, ultérieurement, à la commercialisation.

Un projet structurant pour l’écosystème des thérapies cellulaires en France

Le projet SESAME permettra également à l’Intégrateur Biothérapie Bioproduction MTInov, labellisé en août 2022 dans le cadre de France 2030, de monter en compétence et de faire la preuve de concept de ses capacités de production GMP et de contrôles qualité. MTInov est né de la collaboration entre le CNRS et le CHRU de Nancy et est l’un des rares intégrateurs biothérapie bioproduction à proposer un continuum de compétences en génie des procédés et en production GMP de thérapies cellulaires innovantes.

« Nous sommes très heureux d’avoir obtenu ce financement de France 2030 qui permettra de faire avancer significativement le développement de notre plateforme de production de cellules souches issues du cordon ombilical« , déclare Julie Hutin, CEO de StemInov. « Notre objectif est de rendre accessible le plus rapidement possible aux patients les bénéfices thérapeutiques de ces cellules dans le traitement des pathologies inflammatoires et auto-immunes. »

« Le projet SESAME est une avancée majeure pour le développement des thérapies cellulaires en France« , souligne le Professeur Danièle Bensoussan, Professeur des Universités – Praticien hospitalier, cheffe de service de l’Unité de Thérapie Cellulaire et banque de Tissus (UTCT), co-responsable de l’intégrateur Biothérapie Bioproduction MTInov – CHRU de Nancy, co-fondatrice de StemInov. « MTInov va pouvoir proposer ses services aux start-ups souhaitant sous-traiter leur production GMP pour des essais de phase précoce et contribuer ainsi à l’essor de ce secteur en France.« 

La collaboration entre StemInov et le CHRU de Nancy, soutenue par un financement significatif de France 2030, marque une étape décisive dans le développement des thérapies cellulaires innovantes. La création de la première plateforme industrielle de bioproduction GMP de cellules souches mésenchymateuses issues du cordon ombilical ouvre de nouvelles perspectives pour le traitement des pathologies inflammatoires et auto-immunes.

Grâce à des technologies de pointe et à une collaboration étroite avec des institutions de recherche renommées, StemInov et le CHRU de Nancy sont bien positionnés pour transformer les soins de santé. Le projet SESAME, avec son approche intégrée et ses objectifs ambitieux, promet de fournir des traitements efficaces et de haute qualité, répondant à des besoins médicaux non satisfaits et améliorant la vie des patients.

Cette initiative est non seulement un exemple de l’impact positif des investissements stratégiques dans le secteur de la santé, mais aussi une démonstration de l’engagement de la France à innover et à progresser dans le domaine des biothérapies. La route est encore longue, mais les fondations sont solides et les perspectives d’avenir sont prometteuses pour la thérapie cellulaire et la bioproduction dans notre pays.

Bouton retour en haut de la page