Implants PEEK imprimés en 3D : révolutionner la fusion vertébrale et bien plus encore

Les implants rachidiens, en particulier, doivent être durables, biocompatibles et s'intégrer parfaitement à l'anatomie du patient.

Répondre aux exigences croissantes des patients

L’augmentation de l’espérance de vie et la quête d’une meilleure qualité de vie exigent des implants de plus en plus performants. Les implants rachidiens, en particulier, doivent être durables, biocompatibles et s’intégrer parfaitement à l’anatomie du patient.

Le PEEK : un matériau de choix pour les implants rachidiens

Le PEEK (polyétheréthercétone) s’est imposé comme un matériau de choix pour les implants rachidiens en raison de ses propriétés uniques :

  • Résistance et rigidité élevées : rapport résistance/poids comparable à l’os, réduisant les contraintes et favorisant une meilleure répartition de la charge.
  • Biocompatibilité : répond aux normes ISO 10993 et USP pour une implantation à long terme. Alternative sans métal, évitant les problèmes d’hypersensibilité.
  • Radiolucidité : permet une imagerie radiographique claire pour un suivi précis de la fusion.
  • Résistance à la stérilisation : compatible avec les méthodes de stérilisation standard sans dégradation des propriétés.

L’impression 3D du PEEK : débloquer de nouvelles possibilités

L’impression 3D révolutionne la fabrication des implants PEEK en offrant :

  • Liberté de conception : création de structures complexes et personnalisées pour une meilleure adaptation anatomique.
  • Amélioration de la croissance osseuse : fabrication de structures poreuses favorisant l’infiltration osseuse et la fusion.
  • Durabilité accrue : fabrication additive utilisant moins de matériaux et réduisant les déchets.

Invibio à la pointe de l’innovation

Invibio propose des filaments PEEK implantables et collabore avec des fabricants de dispositifs pour développer des implants innovants. La technologie BOND3D d’Invibio permet de produire des pièces PEEK imprimées en 3D pratiquement exemptes de vides et offrant une résistance isotrope élevée pour les applications de fusion intersomatique.

Vers un avenir prometteur

Le PEEK imprimé en 3D ouvre la voie à de nouvelles applications chirurgicales :

  • Remplacement total d’articulation
  • Implants cranio-maxillo-faciaux
  • Plaques de traumatologie
  • Comblement de défauts osseux

Le développement de nouvelles techniques d’impression 3D et de matériaux composites à base de PEEK offre des possibilités infinies pour améliorer les résultats des patients et élargir l’utilisation de cette technologie révolutionnaire.

Bouton retour en haut de la page