Une nouvelle arme contre la détresse psychologique des patients souffrant d’affections physiques de longue durée

Cette étude démontre l'efficacité de la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) numérique dans la réduction de la détresse psychologique chez les patients souffrant d'affections physiques de longue durée.

Une étude prometteuse du King’s College de Londres

Des chercheurs de l’Institut de psychiatrie, de psychologie et de neuroscience (IoPPN) du King’s College de Londres (KCL) ont publié dans Psychological Medicine les résultats d’une étude clinique révolutionnaire. Cette étude démontre l’efficacité de la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) numérique dans la réduction de la détresse psychologique chez les patients souffrant d’affections physiques de longue durée.

Un enjeu de santé publique majeur

Les affections physiques de longue durée (APLD), telles que le diabète, l’asthme et la fatigue chronique, constituent un fardeau pour les patients et les systèmes de santé. On estime que 30% des 15,4 millions de personnes vivant en Angleterre avec une APLD souffrent également d’une affection mentale concomitante, impactant négativement leur qualité de vie.

COMPASS : une solution prometteuse

L’étude, financée en partie par le Centre de recherche biomédicale Maudsley, a comparé l’impact de la TCC numérique délivrée via le programme COMPASS à un groupe témoin. Les résultats démontrent une amélioration cliniquement significative de la détresse psychologique chez les participants ayant suivi le programme COMPASS après seulement 12 semaines.

Développé avec le soutien du programme Mind and Body de King’s Health Partners, COMPASS s’attaque aux défis spécifiques liés à la vie avec une APLD. Le programme propose des parcours interactifs et individualisés, accessibles via un ordinateur ou un appareil mobile.

Un pas vers une meilleure prise en charge des patients souffrant d’APLD

Cette étude souligne le potentiel de la TCC numérique pour améliorer la santé mentale des patients souffrant d’APLD. L’intégration de COMPASS dans les parcours de soins pourrait contribuer à réduire la détresse psychologique et améliorer la qualité de vie de millions de personnes.

Bouton retour en haut de la page