Les start-up medtech, difficiles mais pas impossibles à financer

En adoptant des stratégies appropriées et en s'appuyant sur les ressources disponibles, les start-up medtech peuvent lever les fonds.

Le secteur des medtech, qui regroupe les entreprises développant des technologies innovantes pour améliorer ou créer des dispositifs médicaux, connait un essor fulgurant. En 2022, il a généré 573 milliards d’euros de revenus dans le monde et emploie plus de 760 000 personnes en Union européenne.

Malgré leur intérêt public évident et leur potentiel financier, les start-up du secteur rencontrent des difficultés particulières pour lever des fonds et arriver à la commercialisation de leurs produits. En effet, les dispositifs médicaux sont soumis à une réglementation stricte, notamment l’obtention d’une autorisation de mise sur le marché (AMM), qui rallonge considérablement le temps de développement et augmente l’incertitude quant à la réussite du projet.

Les défis du financement des start-up medtech

Un horizon de rentabilité éloigné

Contrairement aux start-up d’autres secteurs, les start-up medtech ne génèrent pas de revenus avant la mise sur le marché de leur produit, qui peut prendre plusieurs années, voire plusieurs décennies. Cela signifie que les investisseurs doivent être prêts à immobiliser leur argent sur une longue période sans garantie de retour.

Une réglementation stricte

L’obtention d’une AMM est un processus long et coûteux, qui peut s’avérer infructueux. Les investisseurs sont donc réticents à financer des projets dont le succès n’est pas garanti.

Un risque élevé

Le développement d’un dispositif médical comporte des risques importants, tant en termes de sécurité que d’efficacité. Cela signifie que les start-up medtech sont plus susceptibles d’échouer que les start-up d’autres secteurs.

Un manque de visibilité

Les investisseurs ont souvent du mal à comprendre les enjeux technologiques et réglementaires des start-up medtech. Cela peut les dissuader d’investir, même dans des projets prometteurs.

Un accès limité aux financements

Les start-up medtech ont souvent du mal à accéder aux financements traditionnels, tels que les prêts bancaires ou le capital-risque. En effet, les investisseurs traditionnels ne sont pas toujours familiers avec le secteur et peuvent être réticents à prendre des risques élevés.

Solutions pour financer les start-up medtech

Malgré les défis, il existe des solutions pour financer les start-up medtech. En voici quelques-unes :

Subventions et aides publiques

De nombreux gouvernements proposent des subventions et des aides aux start-up innovantes, notamment dans le secteur des medtech. Ces aides peuvent couvrir une partie des coûts de recherche et développement, ce qui peut aider les start-up à lever des fonds privés.

Investisseurs spécialisés

Il existe des investisseurs spécialisés dans le financement des start-up medtech. Ces investisseurs ont une connaissance approfondie du secteur et sont plus susceptibles de prendre des risques élevés.

Crowdfunding

Le crowdfunding est une plateforme qui permet aux particuliers d’investir dans des projets innovants. Il peut être un moyen intéressant pour les start-up medtech de lever des fonds auprès d’un large public.

Partenariats avec des entreprises établies

Les start-up medtech peuvent également s’associer à des entreprises établies pour financer leur développement. Ces partenariats peuvent leur donner accès à des ressources financières et à une expertise précieuse.

Incubation et accélération

De nombreux incubateurs et accélérateurs proposent des programmes de soutien aux start-up innovantes. Ces programmes peuvent leur fournir du mentorat, des formations et des mises en relation avec des investisseurs potentiels.

Le financement des start-up medtech est un défi, mais il n’est pas impossible. En adoptant des stratégies appropriées et en s’appuyant sur les ressources disponibles, les start-up medtech peuvent lever les fonds nécessaires pour développer leurs produits innovants et améliorer la santé des patients.

Bouton retour en haut de la page