Raphaël Rodriguez, un chevalier de la chimie contre le cancer

Son objectif : développer des médicaments ciblant ces métaux pour offrir de nouvelles armes à la médecine.

Le chercheur de l’Institut Curie, fraîchement décoré de la médaille d’argent du CNRS, s’attaque au rôle crucial du fer et du cuivre dans les métastases et les maladies inflammatoires. Son objectif : développer des médicaments ciblant ces métaux pour offrir de nouvelles armes à la médecine.

Le fer et le cuivre, deux métaux aux multiples facettes

Le fer et le cuivre sont des éléments essentiels à la vie. Ils interviennent dans de nombreux processus biologiques, tels que la respiration cellulaire, le transport de l’oxygène et la synthèse de l’ADN. Cependant, lorsqu’ils sont présents en excès ou mal régulés, ces métaux peuvent se révéler néfastes. C’est là qu’interviennent les recherches de Raphaël Rodriguez.

Un parcours d’excellence au service de la science

Après un doctorat en chimie à l’Université de Genève, Raphaël Rodriguez a effectué un post-doctorat à l’Université de Cambridge. Il a ensuite rejoint l’Institut Curie en 2012 en tant que chef d’équipe. Ses travaux ont permis de mettre en lumière le rôle crucial du fer et du cuivre dans le développement des métastases et des maladies inflammatoires.

Les recherches de Raphaël Rodriguez ont permis de démontrer que l’accumulation de fer dans les cellules tumorales favorise leur prolifération et leur migration. De même, il a montré que le cuivre est impliqué dans l’inflammation chronique, qui peut à son tour contribuer au développement du cancer.

Développement de médicaments ciblant le fer et le cuivre

Fort de ces découvertes, Raphaël Rodriguez et son équipe s’attaquent à présent au développement de médicaments capables de réguler le fer et le cuivre dans les cellules. L’objectif est de proposer de nouvelles thérapies pour lutter contre le cancer et les maladies inflammatoires.

Raphaël Rodriguez est un scientifique passionné par son travail. Il est également très engagé dans la communication scientifique et la vulgarisation. Il est convaincu que la recherche fondamentale est essentielle pour le progrès de la médecine et il souhaite partager ses découvertes avec le grand public.

Un palmarès impressionnant

  • Médaille d’argent du CNRS 2024
  • Prix Jeune Chercheur de la Fondation ARC 2018
  • Prix Bettencourt Schueller 2016
  • Lauréat du programme ERC Starting Grant 2015

Les recherches de Raphaël Rodriguez sont porteuses d’un grand espoir pour le développement de nouvelles thérapies contre le cancer et les maladies inflammatoires. Son talent, sa passion et son engagement font de lui un véritable chevalier de la chimie au service de la science et de la médecine.

Bouton retour en haut de la page